Sortons le Québec du nucléaire

Sortons le Québec du nucléaire!

 

Lettre d’opinion

 

Texte intégral : http://www.sortonsquebecnucleaire.org/

 

LA RÉFECTION DE GENTILLY-2 : FERA OU FERA PAS?

De nombreux obstacles surgissent sur la voie de la réfection de Gentilly-2

 

Le 31 juillet 2011, j’ai adressé une lettre de 18 pages au PM Jean Charest qui doit décider quant à l'avenir de la centrale nucléaire Gentilly-2 probablement au cours de l'été 2011. Le PM doit choisir entre deux scénarios : le démantèlement ou la réfection de la centrale nucléaire de type CANDU entrée en service le 1er octobre 1983.

 

Je suis citoyen retraité d’Hydro-Québec et analyste externe à Hydro-Québec. Le présent document devrait être considéré tout autant que les documents préparés par les décideurs d’Hydro-Québec qui semblent recommander le scénario de la réfection. Le scepticisme grandissant envers le nucléaire n'est pas que québécois; il est universel et d'actualité depuis la catastrophe du 11 mars 2011 à la centrale japonaise de Fukushima-Daiichi.

 

La présente lettre fait appel au sens critique à la portée de tout citoyen qui veut savoir avant d'embarquer dans une aventure dispendieuse et très risquée pour le présent et pour l'avenir. Le texte est subdivisé en dix-sept chapitres qui abordent autant de sujets dont aucun n’est favorable au scénario de la réfection de cette centrale nucléaire vieillissante.

 

Voici quelques exemples de sujets abordés dans cette étude à partir des titres des chapitres :

 

  • DES MILLIERS DE QUÉBÉCOIS S’INTÉRESSENT AU SORT DE GENTILLY-2 : 9 questions adressées à Hydro-Québec pour connaître la vraie vérité…
  • LES INFORMATIONS DISTILLÉES PAR H-Q SONT NON DOCUMENTÉES. C'est le « crois ou meurs ». LE GESTIONNAIRE DU NUCLÉAIRE SE RÉFUGIE DANS SA TOUR D'IVOIRE. Le gestionnaire d’Hydro-Québec n'accepte pas de se faire poser des questions par les médias ni par les citoyens ordinaires. Dans un tel contexte, il est certain de posséder la vérité.
  • ÉACL : EN MODE ESSAIS ET ERREURS. Que ce soit la centrale pilote Gentilly-1 qui a fonctionné moins de 200 jours avant 1980, que ce soit Gentilly-2 dont le devis original est continuellement changé. Le système CANDU développé par ÉACL est très peu répandu dans le monde et est même interdit aux États-Unis et en Angleterre, car il pose d'énormes problèmes de sécurité d'opération.
  • QU'EST-CE QUE LA NUIT NUCLÉAIRE? C’est un pur produit de l'usage déraisonnable de la puissance nucléaire exprimée orgueilleusement par les pays possédant l'arme nucléaire. C'est aussi la fin de l'humanité sur terre.
  • LA LISTE DES ERREURS RÉCENTES D’H-Q EST IMPRESSIONNANTE. L'INDUSTRIE DU NUCLÉAIRE PRATIQUE LA DÉSINFORMATION.
  • DAME NATURE S'IMPOSE AU NUCLÉAIRE. Rien ne peut résister aux puissantes forces de la nature : tremblements de terre, tsunamis, sécheresses, températures extrêmes, relèvement du niveau des océans, etc.
  • DIFFICULTÉS DE CONCILIER NUCLÉAIRE ET ENVIRONNEMENT. Les risques d'une explosion dans une centrale nucléaire et la pérennité des déchets irradiés produits par les centaines de centrales dans le monde menacent notre environnement au point de le détruire.
  • LES RETOMBÉES ÉCONOMIQUES RÉGIONALES : un leurre dénoncé, chiffres à l’appui.
  • LA POPULATION DE TOUT LE QUÉBEC EST INTERPELLÉE PAR G-2.
  • LES MILLIARDS$ INVESTIS DANS LE NUCLÉAIRE = PURES PERTES!

 

La décision du PM Jean Charest de continuer ou de stopper la centrale Gentilly-2 est une décision qui dépasse de beaucoup les aspects technique et sécuritaire du nucléaire, seuls aspects analysés par la Commission canadienne de sûreté nucléaire (CCSN). Cette décision est premièrement sociale. Elle concerne toute la population du Québec. Les milliards$ qui seraient injectés dans le nucléaire, en pures pertes, ne seront pas disponibles pour payer les services de santé et d’éducation auxquelles tous les citoyens ont droit.

Le choix est simple à faire en faveur du démantèlement parce qu'Hydro-Québec peut facilement se passer de la production d'électricité de la centrale Gentilly-2. Cette centrale produit moins de 2 % des besoins annuels d’Hydro-Québec qui dispose de surplus d'électricité pour plusieurs années à venir. De plus, cette société d'État québécoise devrait choisir le développement des énergies renouvelables avec une partie de l’argent épargné par le démantèlement de la centrale Gentilly-2.

 

Le texte intégral de la lettre envoyée au PM Jean Charest se trouve sur le site du MSQN : http://www.sortonsquebecnucleaire.org/

 

François A. Lachapelle, retraité d’Hydro-Québec

 

Champlain, le 8  août 2011

 

Téléphone : 514 233-9500

Courriel : salix124@videotron.ca